CESSoC : 25 ans de concertation sociale & politique

Christine Machiels & Amélie Roucloux 🖊

IMG 20191011 141606  

Fabriquer un livre est un travail collectif. Pour les 25 ans de la CESSoC, pas mal de monde s'est investi - toute créativité dehors - pour retracer cette histoire hors du commun. C'est une première bienvenue. Il était temps d'écrire l'aventure.

Ce livre raconte le travail de fond remarquable de décennies de combats bouillonnants : la démocratie culturelle, l'emploi, la professionnalisation de l'animation socioculturelle, les accords du non marchand, les financements structurels, mais aussi le rassemblement en confédération des secteurs sportif et socioculturel... En ligne de mire de tout ça ? Les jeunes et les citoyens, mais aussi le tissu associatif du pays. Un tissu fort, que nos voisins d'outre-Quiévrain envient.

 

 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Education permanente et Histoire. Un retour d'expériences.

Amélie Roucloux 🖊

À découvrire dans Dynamiques : Histoire sociale en revue n°10, septembre 2019 : Cliquer ici

 

bannire dynamiques PNG

 

Ce 10e numéro de Dynamiques. Histoire sociale en revue a les allures d’une parenthèse dans le défilé des dossiers thématiques qui ont été proposés jusqu’ici par l’équipe des historien.nes du CARHOP. Cette parenthèse n’a toutefois rien d’accessoire : pour son 10e numéro, le comité de rédaction de Dynamiques a souhaité relever le défi de « mettre des mots », « d’expliciter » la démarche d’éducation permanente du CARHOP, si souvent souterraine. Alliée à une approche sociohistorique des questions contemporaines, elle constitue l’ADN de ses projets.

Quoi de mieux pour appréhender la démarche que d’entrer dans les coulisses d’une formation d’adultes qui, le temps d’une année, explorent concrètement les potentialités de la discipline historique ? Celle-ci est envisagée comme un outil de compréhension de la société dans laquelle ils vivent, et, plus encore, comme un vecteur d’émancipation. Associée à une posture critique et rigoureuse, l’histoire sociale ne conduit-elle pas à réfléchir aux enjeux passés et présents du changement et de l’action ?